Un bijou éthique ?

De nos jours, l’éthique est de plus en plus valorisée. Obtenir un bijou 100% éthique n’est pas simple. Mais il existe de nouvelles solutions.

Le bijoutier éthique doit s’engager en la faveur de la préservation de l’environnement et du respect des personnes. Cela englobe l’ensemble du processus de fabrication d’un bijou. De l’extraction de l’or ou des pierres jusqu’aux ateliers de finition des bijoux et les conditions des travailleurs.


L’Or éthique labellisé Fairmined est une réponse innovante extrêmement positive et encourageante. Il est produit par des communautés minières artisanales à taille humaine, dans le respect de standards éco-responsables rigoureux aussi bien en terme de transparence et de gouvernance que de protection de l’environnement et d’engagement social. Aujourd’hui, neuf mines dans le monde ont obtenu ce label, au Pérou, en Bolivie, en Colombie et en Mongolie, et une cinquantaine sont en cours de transformation et de certification. Le label Fairmined audite et certifie les mines d’extraction, mais aussi chacun des acteurs de la filière (affineurs, allieurs, fondeurs, joailliers), s’assurant de l’utilisation exclusive de son Or et du respect de sa traçabilité, de la mine jusqu’au produit final.

Pour les diamants, il n’existe pas de label qui garantit l’éthique. Probablement parce que l’extraction des diamant bruts se fait par des sociétés privées. Il est quand même possible d’acheter un diamant éthique. Il faut choisir la bonne entreprise qui garantit ses diamants. En 2003, le processus Kimberly à été créé pour ne plus vendre de diamants issus de guerres (diamants de sang). Mais l’éthique, c’est plus que ça. Peut être qu’un label sera créé pour rassembler les entreprises qui veulent garantir leurs diamants éthiques mais pour le moment, il faut faire confiance aux entreprises qui le proposent.

J’ai pu travailler dans une entreprise qui a obtenu le label : RJ (Responsible Jewellery Concil). Un label qui demande de l’investissement pour l’obtenir et de la régularité pour le conserver. Les droits de l’homme, la provenance des matières premières, la sécurité au travail et autres sont pris en compte dans ce label. Des visites régulières aux entreprises sont opérées pour contrôler leur bon fonctionnement. Personnellement, j’ai bénéficié d’un masque de protection, la mise en place d’un nouveau processus de tri des produits chimiques, d’un système d’évacuation d’urgence et biensûr, les droit de l’Homme respectés et affichés au centre de l’entreprise. Mais plus que ça, la certitude d’être dans une entreprise qui fait attention à la provenance de ses pierres !

Désormais, les joailliers de la place Vendôme à Paris travaillent seulement avec les autres entreprises qui ont ce label. C’est une façon de dire « la joaillerie pense aussi au monde et aux personnes qui les entourent ». Il faut dire aussi que toutes ces entreprises ont changé leur mode de production et d’approvisionnement. Ce qui demande du temps et de l’argent. C’est ce qu’on appelle une réelle envie de changement et d’amélioration de ce métier et de tout ce qui l’environne.

Donc il est possible d’acheter un bijou éthique. Certains en ont fait une vraie force en se focalisant sur ce principe. Mon avis personnel est que ça ne devrait pas être un argument de vente mais seulement un principe simple et normal ! Savoir d’où vient une pierre ou autres matériaux est important pour ne pas faire partie d’un système non moral et qui peut aussi détruire la planète.

N’hésitez pas à poser vos questions en commentaire ou en message privé 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :